A long love affair with Tintin’s Jeep Willys

mission overlord Sketch4

Flinflin has a long love affair with Jeeps Willy’s. It must have probably started, as a very young boy, when discovering Tintin and the land of black gold with this surprising glossy red jeep.
Flinflins’ young sons wanted to visit the beaches of the Normandy landing.
In Arromanches, there is a small museum telling the story of the outstanding temporary harbor built by the Allied forces in 12 days by which 2 millions men and 500 000 vehicles landed.

Mission overlord Photo

Flinflin immediately spotted the beautiful Jeep Willys who sat in a corner of the museum and felt there was here a wonderful topic for the next Flinflins cover. The next stop in Omaha Beach should probably provide the right setting.

That evening, back home, sitting at his drawing board, Flinflin started to scribble the first sketches on a tiny A4 sheet of paper.

mission overlord Sketch1mission overlord Sketch2mission overlord Sketch3

Should we put a view from the embrasure of a blockhouse, or would it be better to leave the Jeep thrive in full screen ?

Une très longue histoire d’amour avec la Jeep de Tintin

Confession, pour confession, Flinflin entretient une longue histoire d’amour avec les Jeeps. C’est une affaire qui doit probablement remonter à la découverte, tout jeune enfant, de Tintin au pays de l’Or noir, avec cette si surprenante jeep rouge vif en couverture.
Un beau jour, les Flinflins avaient décidé d’aller visiter les plages du débarquement en Normandie, entrainés par leurs jeunes fils.
Là bas, à Arromanches, il y a un étonnant petit musée qui raconte l’histoire exceptionnelle de ce port artificiel construit par les forces alliées en 12 jours pour y débarquer 2 millions d’hommes et 500 000 véhicules en quelques semaines.

Flinflin a immédiatement “flashé” sur la superbe Jeep Willys qui trônait dans un coin du musée, se disant qu’il tenait probablement là un excellent sujet pour sa prochaine couverture. L’escale suivante à Omaha Beach fournirait surement le décor qui s’impose.

Le soir même, attablé à sa planche à dessin, Flinflin griffonnait en quelques minutes les premières esquisses sur une modeste feuille A4.
Fallait-il choisir une vue depuis la meurtrière d’un blockhaus ou ne valait-il pas mieux laisser la Jeep s’épanouir en pleine page ?

Unfortunately the pendulum of Calculus has been of no help in skiing the Vallée Blanche

08 - La vallée blanche Photoshop
While Tintin generally used to tour on the Swiss side of the Alps, the Flinflins often go on the French slopes. This very winter was their first attempt to sky the Vallée Blanche. For those who never heard of the Vallée Blanche, it is a huge glacial valley in the heart of the Mont Blanc, and at wintertime, a fabulous 20 kilometers backcountry ski touring, starting from the ridge of the Aiguille du Midi down to Chamonix.
Unfortunately, this winter, the weather was really disastrous: an endless snowstorm that lasted the whole week.
Each morning we came out fully equipped hoping the weather would change. But the barometer, as the pendulum of professor calculus remained desperately invariant. We couldn’t see anything beyond a few yards. With our storm harnesses, we all looked like Yetis in the fog.
Luckily the Flinflins had chosen to stay with in the wonderful mountain lodge of their grandfather’s friends in Chamonix. As he was an antique dealer, he has beautifully decorated his cottage with very fine antique furniture and gorgeous alpine decoration.
So, we spend most of our time, in the warm cottage listening to the old stories of the Valley as this grandfather was also a charming storyteller.
And this cover says it all…

Pour skier dans la vallée Blanche, le pendule de Tournesol n’a été, hélas, d’aucune utilité

Alors que Tintin arpente plutôt le versant Suisse des Alpes, les Flinflins préfèrent sillonner les pistes françaises. Cet hiver il s’agissait de leur première tentative de descente à ski de la Vallée Blanche. Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de la Vallée Blanche, il s’agit d’une immense vallée glaciaire au cœur du Mont-Blanc. L’hiver c’est un itinéraire de ski hors piste fabuleux, avec 20 kilomètres de descente depuis la crête de l’Aiguille du Midi jusqu’à Chamonix.
Malheureusement, cet hiver, le temps était vraiment désastreux: une tempête incessante de neige qui a duré toute la semaine.
Chaque matin, la tribu des Flinflins s’équipait en espérant que le temps se lève. Mais le baromètre, comme le pendule de Tournesol restait désespérément invariant.. Mais le blizzard était tel qu’il était impossible de distinguer quoique ce soit au-delà de quelques mètres. Avec nos harnachements de grande tempête, nous avions l’allure de Yetis dans le brouillard.
Mais heureusement, les Flinflins avaient la chance de séjourner chez des amis dans le magnifique chalet savoyard de leur grand-père à Chamonix. Antiquaire, celui-ci avait composé un intérieur chaleureux merveilleusement décoré de meubles anciens raffinés et d’objets alpins exceptionnels.
Ainsi, Flinflin et sa tribu ont-ils passé la plupart de leur temps, dans la chaleur du chalet en écoutant les histoires anciennes de la vallée car ce grand père était aussi un conteur charmant.
Ce que raconte cette couverture…

With Tintin, wishing a happy birthday to Spirou (75 years !)

flinflins-75-ans-spirou-loIn the late sixties and seventies, if music fans were divided between Beatles and Rolling Stones supporters, comics readers in France and Belgium were gathered around 2 iconic stars, Tintin and Spirou. Both of them had their own magazine, a weekly content highly expected each week by hundred of thousands of readers at an era with no Internet, no videogames and almost no animated movies and TV for children.

While Tintin was considered as a more educational and serious magazine, Spirou was more humoristic with its emblematic hero designed by Franquin.

Flinflin was lucky since he was a subscriber to Spirou while his cousin in the flat above him used to read Tintin magazine, which allowed the two of them to mix both cultures and spend countless hours reading subversive literature.
Anyway, It’s still difficult to get the idea that Spirou is 75 years old !

Avec Tintin, pour célébrer l’anniversaire de Spirou (75 ans !).
À la fin des années soixante et soixante-dix, si les fans de musique se divisaient entre supporter des Beatles ou des Rolling Stones, les lecteurs de BD en France et en Belgique s’affrontaient autour de 2 stars emblématiques: Tintin et Spirou . Tous les deux avaient leur propre magazine, une production hebdomadaire très attendue chaque semaine par des centaines de milliers de lecteurs à une époque sans Internet, sans jeux vidéo et où les films d’animation et la télévision pour les ados se faisait rare.
Alors que Tintin était plutôt considéré comme un magazine plus pédagogique et sérieux, Spirou cultivait l’humour avec son héros emblématique dessiné par le génial Franquin.

Flinflin avait de la chance car, s’il était abonné à Spirou, son cousin dans l’appartement au-dessus recevait le magazine Tintin, ce qui leur permettait de biberonner les deux cultures et de gaspiller des heures de lecture subversive.
Il reste qu’il est quand même difficile de se faire à l’idée que Spirou a 75 ans !

Celebrating Spirou’s 75th birthday with Tintin (first sketch)

Flinflin & Spirou's birthday lo

Yesterday, the Flinflins’ kids have received their copy of the Spirou magazine, like every week. But this week, this issue is special: it is dedicated to Spirou’s 75th birthday with a lot of contributions of comics authors.
If you don’t know who Spirou is, i really recommend you have a careful look to it by opening one of his numerous album. Worth it ! But i’ll talk more about Spirou in a future post.

Spirou bandeau
Spirou has been a very close friend of every member of the Flinflin tribe since their youngest age, so we could not miss to celebrate this event.
Here is a preview of the very first draft.

Fêter le 75e anniversaire de Spirou avec Tintin

Hier, les enfants Flinflins ont reçu, comme chaque semaine, leur exemplaire du magazine Spirou. Mais cette semaine, un numéro spécial célèbre le 75e anniversaire de Spirou, avec des contributions originales de nombreux auteurs de bandes dessinées.
Si vous ne savez pas qui est Spirou, je vous recommande vivement de combler ce manque en ouvrant l’un de ses albums. Cela vaut vraiment le coup. Mais j’aurai l’occasion de parler plus longuement de Spirou dans un prochain post.
Spirou a été, bien sûr, un ami très proche de tous les membres de la tribu Flinflin depuis leur plus jeune âge. Aussi, nous ne pouvions pas manquer de célébrer cet événement.
Voici, en avant-première, la toute première esquisse.