Comment j’ai aidé Séraphin Lampion à attraper son bus au pied de la Tour Eiffel

Flinflins Dame de fer loDanny Gregory et Koosje Koene, les 2 fondateurs de Sketchbook Skool, m’ont demandé de rejoindre leur Université en ligne pour y donner, à mes moments perdus, un cours sur le « Storytelling » dans l’une de leur « art klass » (oui, c’est bien l’orthographe correcte de « classe » à Sketchbook Skool) parmi d’autres artistes étonnants, que je suis fier de côtoyer.

Si vous n’avez jamais entendu parler de Sketchbook Skool, je vous invite à y jeter un coup d’œil en allant voir sur leur site et surtout leur blog. C’est une incroyable école d’Art sur Internet avec des vidéos en ligne et une communauté mondiale pour inspirer et stimuler chacun à raconter ce qui le touche au quotidien avec ses carnets à dessin.
C’est une communauté en pleine expansion avec déjà plus de 5 000 étudiants de tous pays et tous horizons qui constitue une  expérience fabuleuse qu’il faut avoir fait au moins une fois dans sa vie lorsque l’on s’intéresse au dessin, que l’on soit débutant ou artiste expérimenté.

parmi bien d’autres choses, j’y fais une démonstration en ligne dans ma « klass » – avec une vidéo tonique – pour expliquer comment créer une couverture pour un livre imaginaire ou réel. Et bien sûr, j’ai choisi de dessiner une nouvelle couverture d’album des Flinflins.

De manière étonnante, même si nous vivons la plupart du temps à Paris, je n’ai jamais fait, jusqu’à présent, de couverture sur les Flinflins à Paris. Probablement parce qu’il s’agit de notre routine quotidienne, je suppose. Il m’a semblé que ce cours était une excellente occasion de rendre un hommage à cette ville enchantée que nous n’avons jamais cessé d’aimer.

J’ai fait tout d’abord une esquisse rapide, pour essayer de mettre en forme l’image qui mieux représenterait le mieux Paris dans l’esprit de chacun.

Flinflins Dame de fer Sketch

Evidemment, l’élément le plus représentatif de Paris est sans aucun doute la Tour Eiffel. Plutôt que la représenter comme d’habitude en entier à l’horizon, j’ai pensé, qu’au contraire, il serait préférable de choisir une vue plus rapprochée permettant de se faire une meilleure idée de sa taille gigantesque.
Ensuite, il fallait ajouter au moins 3 autres éléments significatifs de Paris : des immeubles Haussmanniens typiques avec leurs toits de zinc très reconnaissables, une « Colonne Morris » typique faisant la promotion du prochain Opéra de Bianca Castafiore et… hélas, le traditionnel embouteillage Parisien.

Pour m’assurer que tous les Flinflins seraient bien visibles dans l’embouteillage (l’inconvénient des familles nombreuses), j’ai décidé de les montrer sur la plate-forme arrière d’un bus, plutôt que dans une voiture. Malheureusement, ces autobus à plateforme pleins de charme ne sont plus en service. Cependant, parfois vous pouvez voir avoir la chance d’en voir un apparaitre ici ou là pour une soirée privée, ou affrété pour des touristes.
Ah oui, des touristes… ! Tout au long de l’année, ils déferlent sur Paris, ce qui en fait la première ville touristique au monde. Ils sont dans l’ensemble d’agréables visiteurs à l’exception souvent des touristes Français, perpetuels insatisfaits et souvent, de mauvaise humeur. Nous avons tous fait l’expérience de ces personnages bruyants, toujours en retard et qui ne ratent pas une occasion de faire des plaisanteries de mauvais goût.
C’est ainsi que Séraphin Lampion, l’archétype absolu de l’empoisonneur est devenu l’élément central de cette couverture.
On peut penser que pendant qu’il achetait l’une de ces horribles Tours Eiffel dans une boule de neige en plastique, il n’a pas remarqué que son groupe embarquait sur ce bus qui vient de démarrer sans lui. C’est pourquoi il s’époumone pour essayer de le rattraper, traversant la route en déboulant sans même prêter attention au trafic, forçant ainsi les Dupond et Dupont à piler brusquement dans leur vieille Citroën 2CV et bondir de leur véhicule en exprimant le fonds de leur pensée dans un geste typiquement parisien.

Flinflins Dame de Fer esquisse Grise 001
À la fin du dessin, trouvant la façade du bâtiment un peu vide j’ai rajouté le capitaine Haddock rugissant à la fenêtre et un policier en faction dans le coin gauche, me rappelant ce vieux dicton parisien qui veut que là où il y ait un embouteillage, il y ait forcément un flic dans les parages. 😉

Et si vous voulez voir quand est la prochaine session de cours de Storytelling, c’est ici.

How I helped Jolyon Wagg catch his bus in front of the Eiffel Tower

Flinflins Dame de fer lo

Danny Gregory and Koosje Koene, founders of Sketchbook Skool, have asked me to join their Fakulty to teach an art klass on Storytelling (Oh…Yes, this is the proper spelling of “class” at Sketchbook Skool) among other outstanding artists I’m so proud to join.
If you’ve never heard of Sketchbook Skool, I urge you to have a look at it on their blog. It’s an amazing online video-based art school and global community dedicated to teaching and inspiring people to tell their stories through illustrated journaling.
It’s a fast growing community with more than 5 000 registered students and a fabulous experience every people who like drawing, beginners as experienced artists, should take once in his life.

Among many other things, I gave an online demo in my klass (thru an amazing video shooting) on how to create a cover for a great book. And of course, I decided to draw a Flinflin Album cover.

Surprisingly, though we spend most of our time living in Paris, I never did a Flinflin cover on Paris, until now. Probably because our Parisian life is our daily routine, I suppose. So I decided this course was a great opportunity to craft a special tribute to this enchanted city we never stopped loving.
I did first a quick sketch, trying to elaborate an image that could best figure Paris in everybody’s mind.

Flinflins Dame de fer Sketch
Of course, the most representative element of the City of Light is undoubtedly the Eiffel Tower. While it is mostly shown far on the horizon in one full piece, I thought, on the contrary, it would be better to take a closer view to make people realize how gigantic it is.
3 other obvious significant elements should be found: Haussmann buildings with their highly recognizable zinc roofs, a ‘Colonne Morris’, so typical of this city, displaying a poster on the next opera sung by Bianca Castafiore and… Paris traffic jam.
Since we are a large family I decided to show all the Flinflins characters on the rear platform of a bus, rather than in a car, to be sure everyone can be seen. Unfortunately, those platform buses are no longer in service. However, sometimes you can see some of them popping up here and there for a private party, or chartered for tourists.
Oh yes, tourists…! All along the year, lots of tourists are coming to Paris, which makes it the 1st touristic city in the world. They are all nice tourists with the exception of …French tourists, often unsatisfied and grumpy. So what if we showed one of these evil pupils? We all know these evil pupils who are noisy, speak loudly, are always late and make terrible jokes.
This is how Jolyon Wagg (Seraphin Lampion), the absolute archetype of the annoying guy came as a central piece of this drawing.
Let’s assume he was buying one of those horrible Eiffel Towers in a snowy ball, didn’t notice his group has boarded on the bus, and has just left without him. So he’s running after the bus trying to catch him, crossing the road without paying attention to the incoming traffic, causing the Thompson and Thompson to stop abruptly their old Citroën 2CV.
They popped out of their car, expressing what’s in their mind in a typical Parisian gesture.

Flinflins Dame de Fer esquisse Grise 001

At the end of the drawing, the facade of the building looked a little empty. So I added Captain Haddock roaring at the window, and a policeman on duty in the left corner because remembering the old Parisian adage that where there is a traffic jam, you should necessarily look for the cop around. 😉

What If Tintin were part of the Great Landing in Normandy ?

Image

A year ago, the Flinflins toured in Normandy and visited the Landing beaches. The whole area and the museums were so impressive that the Flinflin tribe unanimously voted to add a new Flinflin cover to the saga.
A gorgeous Jeep Willy’s spotted in the lovely small museum of Arromanches would play the leading role and the wide beach of Omaha would provide the scenery. But this immediately brought a critical question. What would have done Tintin in such circumstances ? Nothing is told about this in Tintin stories, since during WWII, Herge carefully avoided every reference to the conflict. He choose to send his heroes far away on the ocean and then in Latin America to avoid any potential censorship in an occupied Belgium. I have formerly written a few words about the creative process of this cover. But what is really interesting is that, as elements were added to the sketch, the story came out of the shadow little by little.
Given Tintin’s character, no doubt, he would have been on the resistant’s side. Haddock would have commandeered the Karaboudjan to join the Free French Forces in England while Allan would obviously escape to rally the evil empire of Pleksy Gladz.
Szut, the esthonian aircraft pilot would have volunteered to enroll in the Russian Air Force and would be dispatched in Normandy with a support squadron.
While Professor Calculus, deaf as a post would seem indifferent to what happens. As ever….
What’s interesting is that hough I thought the drawing was finished, I did not inked it right away and the drawing stayed unachieved in my cardboard for quite a while. I think my subconcious was telling me something important was missing.

It is only 9 months later that I realized the drawing was missing a crucial piece. Colonel Sponz was obviously commanding the occupying forces of Plezsy-Gladz in this area. About to be defeated, he was escaping once more. No doubt we’ll meet him again.
The minute I added it, the cover was done.

It is only 9 months later that I suddenly realized I had obviously forgotten Colonel Sponz. Defeated commander of the occupation forces of Plezsy-Gladz in this area, he was once again on the verge of escaping. No doubt we will meet him again soon.
The minute I added him, the coverage was done!
The drama was finally completed.

Et si Tintin avait pris part au Grand Débarquement ?
Il y a un an, les Flinflins ont fait une virée en Normandie pour visiter les plages du Débarquement. La region et les musées les ont tellement impressionés que la tribu Flinflin à voté à l’unanimité dl’ajout d’une nouvelle couverture leur saga.
Une magnifique Jeep Willys repérée dans le charmant petit musée d’Arromanches y jouerait le rôle principal tandis que la grande plage d’Omaha fournirait le décor.
Ce qui amène inéluctablement une question cruciale. Qu’aurait fait Tintin dans de telles circonstances? Rien n’est dit à ce sujet dans les histoires de Tintin, puisque, comme chacun sait, pendant la Seconde Guerre Mondiale, Hergé a soigneusement évité toute référence au conflit et choisi d’envoyer ses héros loin sur les océans, puis en Amérique latine afin d’éviter toute censure potentielle dans une Belgique occupée.
J’ai déjà écrit quelques mots sur le processus créatif de cette couverture. Mais le plus intéressant, c’est qua fur et à mesure que les differents élements ont été ajoutés à l’esquisse, l’histoire, peu à peu, est sortie d’elle meme de l’ombre.
Compte tenu du caractère de Tintin, il ne fait aucun doute qu’il aurait du côté de la résistante. Haddock aurait réquisitionné le Karaboudjan à rejoindre les Forces françaises libres en Angleterre tandis que Allan serait évidemment échapper à rallier l’empire du mal de Pleksy Gladz.
Szut, le pilote d’avion Estonien se serait pour sa part porté volontaire pour s’enroler dans l’armée de l’air russe pour être détaché ensuite en Normandie avec un escadron de soutien.
Le professeur Tournesol, pour sa part, sourd comme un pot, semble indifférent à ce qui se passe. Comme toujours ….
Ce qui est intéressant, c’est qu’alors que je pensais le dessin terminé, je n’ai pas voulu l’encrer tout de suite et il est resté inachevé dans mon carton assez longtemps. Je pense que mon subconscient me soufflait que quelque chose manquait.

Ce n’est que 9 mois plus tard que j’ai subitement réalisé que j’avais évidemment oublié le Colonel Sponz, commandant des forces d’occupation de Plezsy-Gladz. dans cette zone. Vaincu, il était une fois de plus sur le point de s’échapper. Nul doute que nous allons le revoir prochainement.
A la minute où je l’ai ajouté, la couverture était faite !
L’intensité dramatique était enfin là.
(A suivre…)

Adventure can happen almost anywhere, even if you’re not Tintin!

17 - Le Cygne sacréIn the Loire Valley, where the Flinflins’ tribe used to spend some of its holidays, there is a charming little river where nothing is better than going to canoe at sunset.
This is the best moment of the day where animals – otters, raccoons, ducks and swans – love to relax and enjoy a last swim before nightfall.
That evening, the surrounding landscape was peaceful and the river quiet, without the shadow of a single ripple. A scenery very different from the wild Arumbayan jungle or Congolese river falls usually faced by Tintin.
And yet …
At a bend of the river, a couple of swans appeared with her brood. As we cautiously turned away to avoid them, the male took off with a deliberate intention to attack the canoe.
Armed with no more than small paddles Flinflin and his brother violently banged repeatedly on the breast of the animal, hoping it will fly away. This did not prevent the swan to renew his attack twice, its beak drawn to our faces. We had no other option but to flee, rowing like crazy ! Thanks god, there were no riverfalls in sight!
Adventure can strike at stone throw of your home!

L’aventure peut arriver au coin du chemin, même lorsque l’on n’est pas Tintin
Dans la vallée de la Loire, où la tribu des Flinflins passait parfois des vacances, il y a une charmante petite rivière où il fait bon s’aventurer en canoë à l’heure du couchant.
C’est le moment qu’affectionnent tous les animaux, loutres, ragondins, canards et cygnes pour se détendre et s’offrir un dernier bain avant la nuit.
Ce soir là, la campagne était paisible et la rivière calme, sans l’ombre d’une seule ride. Un décor bien éloigné de la jungle sauvage Arumbayenne ou des chutes d’eau congolaises habituellement affrontées par Tintin.
Et pourtant…
Au détour d’un méandre de la rivière, un couple de cygnes apparut, encadrant sa nichée. Bien que nous nous soyons prudemment écartés  pour passer au large, le jars décolla avec l’intention manifeste d’attaquer l’embarcation jugée hostile.
Armé de leurs seules pagaies, Flinflin et son frère durent cogner violemment à plusieurs reprises sur le jabot de l’animal pour tenter de le mettre en fuite. Ce qui n’a hélas pas empêché l’animal de renouveler son attaque à deux reprises, le bec dressé vers nos visages, ne nous laissant aucune autre option que de fuir en ramant comme des fous.
Par chance, il n’y avait pas de chutes d’eau en vue ! 
L’aventure est au coin de chez vous, même si vous n’êtes pas Tintin !

Scoop : Steve Jobs pas plus que Bill Gates n’a inventé le PC. Tournesol en revanche, pourrait bien être son créateur.

16 - The Mysterious Windows PhotoshopFlinflin a travaillé de nombreuses années dans l’une de ces sociétés américaines qui ont bâti l’industrie du PC. La Saga des Flinflins se devait donc de compter au moins un chapitre consacrée à cette période étonnante.

Pour ceux qui ne connaissent  pas bien cette période de l’histoire, Apple et Microsoft se sont longuement affrontés devant les tribunaux pour déterminer lequel des deux pouvait légitimement revendiquer la paternité de l’interface graphique de l’ordinateur personnel.
La vérité, c’est qu’aucun d’entre eux ne l’est … Pas plus que le Xerox Parc d’ailleurs.
Le seul qui puisse être véritablement crédité de cette invention est en effet le Professeur Tournesol. Les fans de Tintin savent tous, depuis la publication des “Bijoux de la Castafiore” que le professeur Tournesol a longtemps travaillé sur un prototype de TV couleur révolutionnaire.

Peu de temps après, il lui a adjoint quelques puces de silicium pour créer le tout premier modèle de l’ordinateur personnel. Et la tribu des Flinflins en personne a assisté à l’une de ses toutes premières démonstrations. Bien sûr il y avait quelques imperfections qui gênaient parfois la lisibilité, mais l’invention est incontestable.
Et cette couverture est là pour rétablir la vérité des faits !

A long love affair with Tintin’s Jeep Willys

mission overlord Sketch4

Flinflin has a long love affair with Jeeps Willy’s. It must have probably started, as a very young boy, when discovering Tintin and the land of black gold with this surprising glossy red jeep.
Flinflins’ young sons wanted to visit the beaches of the Normandy landing.
In Arromanches, there is a small museum telling the story of the outstanding temporary harbor built by the Allied forces in 12 days by which 2 millions men and 500 000 vehicles landed.

Mission overlord Photo

Flinflin immediately spotted the beautiful Jeep Willys who sat in a corner of the museum and felt there was here a wonderful topic for the next Flinflins cover. The next stop in Omaha Beach should probably provide the right setting.

That evening, back home, sitting at his drawing board, Flinflin started to scribble the first sketches on a tiny A4 sheet of paper.

mission overlord Sketch1mission overlord Sketch2mission overlord Sketch3

Should we put a view from the embrasure of a blockhouse, or would it be better to leave the Jeep thrive in full screen ?

Une très longue histoire d’amour avec la Jeep de Tintin

Confession, pour confession, Flinflin entretient une longue histoire d’amour avec les Jeeps. C’est une affaire qui doit probablement remonter à la découverte, tout jeune enfant, de Tintin au pays de l’Or noir, avec cette si surprenante jeep rouge vif en couverture.
Un beau jour, les Flinflins avaient décidé d’aller visiter les plages du débarquement en Normandie, entrainés par leurs jeunes fils.
Là bas, à Arromanches, il y a un étonnant petit musée qui raconte l’histoire exceptionnelle de ce port artificiel construit par les forces alliées en 12 jours pour y débarquer 2 millions d’hommes et 500 000 véhicules en quelques semaines.

Flinflin a immédiatement “flashé” sur la superbe Jeep Willys qui trônait dans un coin du musée, se disant qu’il tenait probablement là un excellent sujet pour sa prochaine couverture. L’escale suivante à Omaha Beach fournirait surement le décor qui s’impose.

Le soir même, attablé à sa planche à dessin, Flinflin griffonnait en quelques minutes les premières esquisses sur une modeste feuille A4.
Fallait-il choisir une vue depuis la meurtrière d’un blockhaus ou ne valait-il pas mieux laisser la Jeep s’épanouir en pleine page ?

Porto – Why would Haddock drink only whisky?

26 - Escale à Porto crayonné loIt’s not that easy to stop and draw on a inspiring location when you travel with your (numerous) family. You’re taking a serious risk of reaching a diplomatic incident, after a few minutes left ! So, Flinflin manages to travel with a camera, capturing here and there the small details that will help him drawing a pastiche of Tintin cover, an iconic memory of the trip. Overtime, It has become a recurring joke in the family ; Every time the Flinflin tribe turns back, Flinflin has disappeared, caught by the exoticism of Azulejos.

But what about Haddock and his Porto? I know.  Be patient, this story is to be continued in the next episode, once the drawing is more advanced. Meanwhile, you can have a look to some of my travel sketches in Portugal.

Haddock ne boit-il vraiment que du Whisky ?

Difficile lorsque l’on voyage en famille, de s’arrêter pour dessiner sur un lieu qui vous inspire. On prend un risque sérieux d’incident diplomatique, passé quelques minutes ! Du coup, Flinflin a pris l’habitude de voyager avec un appareil photo, pour engranger ici et là les petits détails qui lui permettront de restituer au retour un pastiche de couverture de Tintin emblématique du voyage.

C’est d’ailleurs devenu, avec le temps, une plaisanterie familiale récurrente ; Il suffit que la tribu familiale se retourne et déjà, Flinflin a disparu, happé par l’exotisme d’un Azulejos.

Certes me direz vous, mais Haddock et son Porto ? Et bien, à suivre dans un prochaine épisode, lorsque le dessin sera plus avancé. Mais d’ici là, vous pouvez toujours retrouver quelques dessins extraits de mes carnets de voyage au Portugal.